Printemps 2017, doucement mais surement !

Le printemps c’est aujourd’hui à 10h29 TU
Placé sous le signe d’un carré à une conjonction Lune-Saturne, avec Mars Taureau, semi-sextile Vénus Bélier. Ainsi Vénus et Mars se soutiennent mutuellement dans leur difficulté passagère à exprimer leur nature profonde.
Le printemps c’est le Soleil qui entre en Bélier et ouvre à un temps de renaissance. Les bourgeons vont apparaître, les fleurs vont éclore, la nature s’épanouir. Le Bélier est énergie pure qui jaillit, l’impulsion de vie à l’état brut qui donne naissance à une saison de renouveau. Tout ce qui s’est préparé dans l’invisible, dans les profondeurs de la terre peut naître au grand jour.
Ce printemps 2017 nous paraîtra peut être frustrant, voir brimant, par rapport à tous nos espoirs de changement accumulés l’hiver passé. Nous pourrions toutefois être surpris par une nouvelle opportunité. Oser est toujours le maître mot de ce temps, cette année ajoutons de la patience et de la persévérance, osons nos désirs les plus fous sans se décourager, sans jamais renoncer. Un nouveau monde est entrain de se construire, pas à pas. Chaque instant est créateur de vie. Osons passionnément la beauté d’un nouveau printemps !
A méditer durant le printemps, ce 8ème degré du Taureau où se trouve le maître du printemps, Mars :
Un traîneau sur une pente vierge de neige.
Il est important de devancer certaines situations prévisibles et de s’y préparer. Ici se combinent deux éléments : « le traîneau », produit de l’artisanat traditionnel (cf. Taureau 6°), et notre aptitude à anticiper une situation future, et donc à s’y préparer. Cette aptitude rattache ce symbole à celui du septième degré du Taureau : en effet la Samaritaine, quoiqu’elle n’en eût pas conscience, était apte à recevoir une révélation concernant l’état futur de l’évolution humaine. Chacun devrait être prêt à utiliser les connaissances et les compétences léguées par le passé pour répondre aux exigences d’une étape à venir.
A ce stade, nous devrions réaliser l’importance que peut avoir une
imagination tournée vers l’avenir, mais aussi le fait de se fier au déroulement naturel des choses.
Dane Rudhyar, les symboles Sabian
Belles réalisations printanières à chacun-e !
Et à bientôt pour la Nouvelle Lune Bélier du 28 mars
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s