galerie Avec la NL Taureau, le printemps s’incarne

La Nouvelle Lune Taureau se fait sur le 7ème degré du Taureau, sans aucun aspect à l’exception remarquable de 3 aspects rares presque exacts ! un nonile (ou novile 40°) avec Chiron, un quadrinonile (160°)  avec Jupiter et un tridécile (107°) avec Pluton (Transcendance )… Vénus Poissons est conjointe à Chiron et carré Saturne.

 

NL Taureau

 

Après l’élan créateur du Bélier voici le temps de la force créatrice du Taureau, le féminin est à l’oeuvre pour accueillir, nourrir et manifester dans toute sa beauté la nouvelle impulsion de vie. Dans la nature, la descente de l’énergie s’incarne dans une multitude de fleurissement, une explosion de couleurs.

Couleurs Loetitia Pillault
Peinture de Loetitia Pillault

 

 

Pour l’humain, c’est le temps de commencer à donner forme à notre projet printanier. Et il n’est pas si facile de se confronter à la matière brute. Mais les qualités Taureau sont à notre disposition  : force et persévérance, patience et ténacité, solidité, pouvoir sur le concret et détachement… en étant attentif toutefois à ne pas tomber dans l’obstination, ni à s’enfermer dans un combat vain ou encore à s’attacher à la forme jusqu’à en devenir possessif…

Apprendre à se détacher de la forme créée comme la mère lâche la main de son enfant pour le laisser marcher seul. Nos créations ne nous appartiennent pas, elles sont don d’amour de la vie et célébration de la beauté qui nous habite.

Loetitia Pillault 2
Peinture de Loetitia Pillault

 

Si le Taureau qui a fort à faire avec la matière est souvent considéré comme un matérialiste, il est pourtant un des signes les plus spirituels. Sa force est l’Amour, avec un grand a. La fête du Wesack a lieu lors de la Pleine Lune Taureau.

 

«   Le plus haut rencontre le plus bas lorsque le plus bas s’est affranchi des liens de la tradition pour s’ouvrir à l’amour. L’avenir créateur échoit en priorité à l’élément en proie au chaos. L’ordre ancien reste fermé à toute Révélation nouvelle tant qu’il n’accepte pas le désordre au nom de cette Force qui subsume toutes les formes d’ordre: l’Amour. » Extrait du degré Sabian de la NL

Ce printemps il semble que l’univers nous soutient dans la profonde mutation que nous traversons. Pour cette Nouvelle Lune, tout semble concourir à donner forme à cette nouvelle qualité d’être dont nous parle le degré Sabian. Il y a ainsi des moments rares où nos portes intérieures s’ouvrent et tout en laissant pénétrer la situation extérieure (qu’elle soit ou non glorieuse, appréciée ou imposée…) offre ainsi un nouvel éclairage réparateur de tout un passé entrain de disparaître. Mais la patience s’impose et nous voilà sur le point d’être de nouveau frustrés voire même coupables d’inaction, quel dommage !

N’y-a-t-il pas moyen d’entendre autrement, de voir autrement, de ressentir autrement et/ou de toucher en se laissant toucher autrement ?

Le Taureau est très certainement ce temps où l’on découvre ce que l’on sait au fond … Il n’y a rien à faire pour s’ouvrir à l’amour…

A vos coeurs ! prêt-e-s ? Bonne floraison à tou-te-s !

 


 

Degré de la NL  7° Taureau*
La femme de Samarie près du puits ancestral : La rencontre entre le passé des traditions et le futur que désigne l’inspiration créatrice.
Ce symbole renvoie à un épisode très important du Mythe christique, auquel on donne habituellement une interprétation sans envergure (sinon erronée !). Tôt dans son ministère Jésus rencontre une femme de Samarie auprès d’un puits ancestral. Cette femme appartient à une tribu honnie par les Juifs. De plus, cette femme n’est pas mariée, elle vit donc en marge de sa société. C’est justement à cette Samaritaine que Jésus annonce qu’il est le Messie : « Je suis Lui », dit-il en substance ; révélation qu’apparemment il s’abstiendra de faire ailleurs, même auprès de ses disciples, du moins en termes explicites (les mots dans l’occultisme constituent l’élément créateur).

Qu’est-ce que cela signifie? Avatar incarnant l’Impulsion christique, Jésus vint remplacer l’ancien ordre tribal par un nouvel ordre fondé sur l’Amour universel. Ce n’est pas aux représentants de l’ordre ancien, voire à des personnes qui y étaient encore attachées, que Jésus pouvait révéler sa condition spirituelle et le rôle qu’il devait jouer dans l’évolution et la transformation des structures sociales. Il fallait à ceux-ci découvrir par eux-mêmes sa qualité d’avatar, comme le fit Pierre juste avant la scène de la Transfiguration. Par contre, Jésus pouvait dévoiler sa mission à cette femme de Samarie qui, réceptive aux exhortations de l’amour, avait déjà rejeté toute soumission à l’ordre suranné. Le plus haut rencontre le plus bas lorsque le plus bas s’est affranchi des liens de la tradition pour s’ouvrir à l’amour. L’avenir créateur échoit en priorité à l’élément en proie au chaos. L’ordre ancien reste fermé à toute Révélation nouvelle tant qu’il n’accepte pas le désordre au nom de cette Force qui subsume toutes les formes d’ordre : l’Amour.
Ici un élément de contraste entre en scène. Ce n’est plus un effort collectif et civilisateur reposant sur un savoir passé (comme dans le symbole précédent) mais une « rencontre » qui introduit dans la situation collective un élément entièrement nouveau qui la dépasse. On voit apparaître une nouvelle qualité d’être qui démode les vieux paradigmes.

Degré Sabian de Vénus à 30° Poissons*
Un jeune garçon s’identifie, au point de lui ressembler, à un visage de pierre majestueux découpé dans la montagne : 
Le pouvoir de modeler notre existence, propre à des idéaux clairement perçus.
Le roman de Nathaniel Hawthorne « Le grand visage de pierre » est utilisé ici dans un sens allégorique pour montrer la capacité de se transformer, latente en chacun de nous. On favorisera cette dernière en investissant toute sa volonté et ses émotions dans une image mentale, une représentation visuelle. Il s’agit, à l’échelon spirituel et cosmique le plus élevé, du pouvoir dont usent les Êtres divins à la fin d’un cycle cosmique, lorsqu’ils projettent la Formule primordiale (le Verbe) qui marquera le début d’un nouvel univers. Sous un angle biologique, c’est le pouvoir latent dans toutes les graines – le pouvoir d’engendrer et de guider la croissance de la future plante. Un symbole tout à fait adéquat pour cette ultime phase de l’enchaînement cyclique. A la fin du cycle, le germe d’un nouveau commencement existe en puissance – à moins que le cycle ne se soit soldé par un échec.
Voici l’ultime étape de la dernière scène du grand jeu rituel des transformations cycliques. Elle nous permet de comprendre la puissance des archétypes en tant que facteurs conditionnant le jeu de la vie. Aussi pourrions-nous utiliser comme Mot clef final : archétypalisation.

* Extraits de Les Symboles Sabian de Dane Rudhyar



Quelques rendez-vous de la Lunaison
:

Vénus
entre à nouveau en Bélier le 28 avril
Conjonction Mercure-Uranus le 28 avril
Premier Quartier le 3 mai avec Mercure qui devient direct sur le 25° Bélier
Pleine Lune, fête du Wesack, le 10 mai à 21h42 tu
Conjonction Mercure-Uranus le 10 mai
Les Saintes Glaces du 11 mai au 13 mai 2017
Mercure entre en Taureau le 16 mai
Dernier Quartier le 19 mai

Prochaine Lunaison Gémeaux le 25 mai à 19h44 tu

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s